être un intellectuel en France

Histoire des intellectuels en France


En 1895, Mirbeau définissait la mission de l'intellectuel : « Aujourd’hui l’action doit se réfugier dans le livre. C’est dans le livre seul que, dégagée des contingences malsaines et multiples qui l’annihilent et l’étouffent, elle peut trouver le terrain propre à la germination des idées qu’elle sème. Les idées demeurent et pullulent : semées, elles germent ; germées , elles fleurissent. Et l’humanité vient les cueillir, ces fleurs, pour en faire les gerbes de joie de son futur affranchissement. »

Mais le terme intellectuel est récent en France .
Il est lié à l'Affaire Dreyfus, le mot fut adopté par Maurice Barrès et Ferdinand Brunetière leurs écrits anti-dreyfusards, pour dénoncer Émile Zola mais aussi Octave Mirbeau ou Anatole France qui osaient soutenir par leur plume Dreyfus.
Dans leur plume une connotation péjorative naturellement, l'intellectuel n'étant qu'un penseur réfugié dans l'abstraction, éloigné de la réalité et bavant sur des sujets qu'il ne connaît pas vraiment.
La connotation péjorative est souvent restée, combattue par une image positive d'hommes soucieux de défendre des causes justes.

Raymond Aron, en 1955, dans L'Opium des intellectuels, pose la question du rôle du savant dans la cité.
Pour Raymond Aron, l'intellectuel est le « créateur d'idées » et se doit d'être « spectateur engagé ».

Quant à Jean-Paul Sartre, il définit l'intellectuel en « quelqu'un qui se mêle de ce qui ne le regarde pas ».
Pour Jean-Paul Sartre, l'intellectuel ne peut être que de gauche.

Pour Albert Camus, l'écrivain « ne peut se mettre au service de ceux qui font l’histoire : il est au service de ceux qui la subissent »
« Notre seule justification, s’il en est une, est de parler, dans la mesure de nos moyens, pour ceux qui ne peuvent le faire. »
Mais il ne faut pas « attendre de lui des solutions toutes faites et de belles morales. La vérité est mystérieuse, fuyante, toujours à conquérir. La liberté est dangereuse, dure à vivre autant qu’exaltante. »





Ajouter un commentaire intellectuel au moins correct